Affichage dtaill (L'histoire la carte)


2 Fi 1130 mod

Le port de raccordement d'Ivry gr en concession par la Chambre de commerce de Paris, 1905.

Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.
6 O 3-9 (carte de banquet) mod

Invitation au banquet organis par la mairie d'Ivry-sur-Seine l'occasion de l'inauguration du port de raccordement le 22 octobre 1899.

Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.
60 W 313mod

Affiche de la mairie d'Ivry-sur-Seine annonant l'avis favorable du Conseil d'tat sur le projet de construction du port et de la gare d'Ivry, 16 juin 1897.

Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.
1 Num 5138

Sous le pont d'Ivry, train de la desserte du dpt d'essence Total (anciennement situ quai Henri Pourchasse) empruntant les voies de raccordement vers le port d'Ivry, vers 1970.

Philippe Lamy.
1 Num 4726

Vue arienne d'une des deux parties du port industriel d'Ivry-sur-Seine, quai Augustes Deshaies, 2004.

Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.
2 O 2-4 (raccordement port)

Plan des voies de raccordements installes ou en projet entre le port, la gare d'Ivry et plusieurs entreprises du quartier d'Ivry-Port, 1909.

Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

Port d'Ivry-sur-Seine

Inauguration : 22 octobre 1899.

Quai Marcel Boyer-Quai Auguste Deshaies.94200Ivry-sur-Seine

Inauguré en 1899, le port d'Ivry-sur-Seine est le plus ancien des ports gérés par l'établissement public Ports de Paris. Encore en activité, il fut un outil majeur du développement industriel d'Ivry-sur-Seine durant la première moitié du XXe siècle.

Un port fluvial d'intérêt local et national

Le 22 octobre 1899, le port de raccordement d'Ivry-sur-Seine est inauguré en grande pompe. La liste des invités est longue et prestigieuse : le ministre des Travaux publics (Pierre Baudin), le ministre du Commerce (Alexandre Millerand), le préfet de police (Louis Lépine) ou encore le préfet du département de la Seine. Leur présence reflète l'importance que l'État et le département accordent au port d'Ivry pour le développement de la banlieue sud-est de Paris, région industrialisée mais encore peu équipée en infrastructures portuaires. En effet, connectant le trafic fluvial de la Seine au réseau ferroviaire de la Compagnie d'Orléans par l'intermédiaire de la gare d'Ivry, le port doit permettre des échanges à l'échelle régionale, nationale voire internationale (liaison avec les ports de Rouen et du Havre).

La Revue de navigation intérieure dans son numéro du 1er août 1897 souligne également l'intérêt du port pour les entreprises ivryennes :

« Il ne fait pas non plus de doute pour personne que les nombreuses manufactures d'engrais, de céramiques, de produits chimiques, les entrepôts de liquide, les produits d'alimentation, les chantiers de bois à brûler ou à œuvrer, de combustible, etc., s'empresseront pour expédier ou recevoir leurs marchandises , d'user de la nouvelle voie économique qui leur sera offerte. »

Conscients des enjeux, le conseil municipal d'Ivry ainsi que des industriels et commerçants installés dans la commune sont de fervents partisans de la construction d'un port dès le début de la décennie 1890.

Le premier port de raccordement de région parisienne

Avant même l'existence du port, une activité de chargement et déchargement de matières premières et de marchandises a lieu sur les berges de la Seine à Ivry. Le projet de construction d'une gare d’eau sur la Seine, approuvé par délibération du conseil municipal le 28 avril 1894, vise à augmenter considérablement le volume de cette activité. Les travaux démarrés en 1897 sont financés par l'État, le département de la Seine, la ville d'Ivry-sur-Seine et la Chambre de commerce de Paris.

À sa mise en service, le port est constitué d'un quai droit en pierres maçonnées de 153 mètres de long permettant la mise à quai simultanée de 3 à 4 bateaux. Situé 130 mètre en amont du pont de Conflans (actuel pont Nelson Mandela), il est équipé de hangars de stockage et de 3 grues dont la manutention est assurée par la Chambre de commerce de Paris. Elles permettent le transbordement des cargaisons des bateaux vers les quais, et inversement. Les voies ferrées de raccordement entre le port, la gare d'Ivry et plusieurs entreprises du quartier sont installées directement sur les quais et font de la gare d’eau d'Ivry le premier véritable port de raccordement mis en place dans la région parisienne.

La Chambre de Commerce de Paris est concessionnaire de l'outillage et de la gestion du port pour une durée de 50 ans et est seule autorisée à percevoir des taxes sur le stationnement des bateaux et des marchandises. Elle est soumise aux règlements de l'Inspection de la Navigation (Préfecture de police).

Croissance de l’activité et création d'un second port

Dès les années 1900, le trafic du port d'Ivry connait une forte croissance et devient un atout majeur du développement économique de la commune. Selon le conseil municipal de l'époque, 115 986 tonnes de marchandises ont transité en 1908 par la gare d'eau d'Ivry contre 27 500 tonnes en 1900. En 1909, les capacités de transbordement du port se révèlent déjà insuffisantes. En conséquence, dès 1922, le port est prolongé de 120 mètres jusqu'au pont de Conflans.

Parallèlement, un projet de construction d'un nouveau port d'un kilomètre de long entre le pont de Conflans et le pont National (Paris), est discuté dès 1912. Il est approuvé par délibération du conseil municipal en 1919 mais ne se concrétise pas. À partir de 1933, le volontarisme de Georges Marrane (maire d'Ivry), du comité des usagers du port (industriels et commerçants) et du département de la Seine relance le projet. Mis en service le 1er juillet 1938, ce nouveau port est constitué d'un quai droit en béton armé de 900 mètres de long et de 40 mètres de large en moyenne. Le quai est quadrillé de bandes pavées transversales réservés aux circulations et délimitant les secteurs dédiés au stockage.

Ce second port bénéficie du régime du port libre. Tout industriel ou commerçant désireux de l'utiliser doit faire une demande auprès de l'Inspection de la Navigation qui fixe des emplacements. Les utilisateurs effectuent la manutention avec leur propre matériel. La commune d'Ivry perçoit des droits de stationnement sur les bateaux et les marchandises, ce qui lui assure une source de revenus importante.

De l'âge d’or au renouveau

Durant la première moitié du XXe siècle, le port joue un rôle majeur dans le développement économique d'Ivry. Il ouvre d'importants débouchés aux usines et entreprises locales et fait de la ville une porte d'entrée pour les matières premières et les matériaux de construction destinés à Paris et sa banlieue. La proximité avec la capitale et son marché de consommation est un atout qui contribue notamment à l'installation de brasseries, de distilleries, d’épiceries, de graineterie et de grands entrepôts de stockage à l'image des réserves du Bazar de l'hôtel de ville (BHV) qui s'implantent à Ivry en 1926.

À plusieurs égards, les années 1960 et 1970 constituent un tournant. La désindustrialisation et la désaffection qui touche le transport fluvial entraînent une chute de l'activité du port. En 1968, est créé l'établissement public du Port autonome de Paris qui regroupe tous les ports publics de la région parisienne dont les deux ports d'Ivry qui n’en constituent plus qu'un.

Cependant, le trafic fluvial, en déclin jusque dans les années 1990, connait un regain de développement à partir des années 2000 dû notamment à un meilleur impact environnemental que le transport routier. Le Port autonome de Paris, aujourd’hui HAROPA-Ports de Paris, a dirigé une importante restructuration du port d'Ivry en 2005. Depuis 2006, deux secteurs industriels, situés aux extrémités des deux ports « historiques » (quai Auguste Deshaies et nord du quai Marcel Boyer) encadrent un secteur dédié aux loisirs et à la promenade. Le port industriel accueille essentiellement des entreprises liées au secteur du BTP (centrales à béton et à grave notamment) ainsi qu'un port d'écologie urbaine (tri et évacuation de déchets industriels).


Bibliographie

Emmanuel Bellanger, Ivry banlieue rouge, XXe siècle, Créaphis éditions, 2017.

Sitographie

Site web de HAROPA-Ports de ParisSite web de l'inventaire du Patrimoine de la région Île-de-France

Poursuivre l'exploration
Vignette

Gare d'Ivry-sur-Seine

Inauguration : 8 juin 1900.