Ville d'Ivry-sur-SeineCabinet de curiositésDécouvrez l’histoire d’Ivry avec les Archives municipales !

Accueil > L'histoire à la carte > L'histoire à la carte > Les Étoiles de Renaudie

L'histoire à la carte

Affichage détaillé (L'histoire à la carte)


Vue aérienne de l'ILN Casanova au premier plan, de la Cité du Parc et de l'école Einstein au second plan, 1994.

© Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

Centre Jeanne Hachette en construction, début des années 1970.

© Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

Terrasses plantées du centre Jeanne Hachette, 1997.

© Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

L'école Einstein au premier plan entourée par la cité du Parc, sd.

© Archives municipales d'Ivry-sur-Seine.

Les Étoiles de Renaudie

Inauguration de la première tranche : 1972.

Avenue Georges Gosnat94200Ivry-sur-Seine

Élément emblématique du projet de rénovation du centre-ville d’Ivry entamé dans les années 60, les bâtiments en étoiles de Jean Renaudie constituent un ensemble architectural de renommée internationale.

Aux origines d’un projet ambitieux

Dès la fin des années 1950, Georges Marrane (maire de 1925 à 1965) et Venise Gosnat (maire-adjoint de 1935 à 1965) ont la volonté de rénover le centre-ville d’Ivry. Les premiers objectifs de ce projet, qui se concrétise dans les années 70 et 80, sont de répondre à la forte demande de logements en région parisienne et de restaurer un quartier jugé en grande partie insalubre. Pour la municipalité, il s’agit également de démontrer sa capacité à transformer son cœur de ville en lui donnant une forte image de modernité mais sans trahir ses principes fondateurs notamment la place accordée au logement social.

L’intervention de plusieurs acteurs majeurs a été nécessaire à la réalisation de cette ambitieuse entreprise. L’opération de rénovation du centre-ville est conduite par l’Office public HLM d’Ivry qui peut s’appuyer sur l’action de la Société d’économie mixte d’Ivry (société de droit privé mais à financement majoritairement public). L’identité architecturale des différentes réalisations porte la marque de Renée Gailhoustet, qui signe notamment le premier bâtiment de la rénovation (la tour Raspail), et celle de Jean Renaudie qui a conçu les célèbres bâtiments en étoiles.

Repenser le centre-ville

La conception originale des bâtiments en étoile de Jean Renaudie est le fruit d’une importante réflexion urbanistique qui prend en compte les enjeux de l’ensemble du projet de rénovation. A contre-courant des ZUP des années 60 et du principe de zonage (division d’un territoire en zones afin d’y répartir rationnellement les diverses activités), l’architecte a cherché à intégrer toute la diversité urbaine dans une même structure. Les activités de commerces ou de service public, les équipements collectifs, les cheminements nombreux et les logements s’imbriquent pour créer un espace complexe et vivant.   

Rejetant les angles droits et l’impression d’ordre qu’ils génèrent, Jean Renaudie privilégie le triangle qui produit d’importantes disparités dans les plans des logements et incarne sa vision de la ville aux multiples fonctions entremêlées. Chaque logement comporte une terrasse angulaire prompte à accueillir un jardin, symbolisant ainsi la recherche du bien-être des habitants dans la conception des appartements.

L’objectif d’ensemble de l’architecte a donc été de concevoir un espace complexe, à l’image de la complexité du tissu urbain, favorisant les interactions entre les habitants, les usagers des commerces et des équipements et les passants.

Un chantier de longue haleine

Les Étoiles sont composées de plusieurs ensembles de bâtiments dont la construction progressive a débuté en 1969. L’opération ILN Casanova est la première réalisation à avoir été achevée. Elle rassemble les caractéristiques majeures du projet : mixité des activités, utilisation du triangle, terrasses plantées pour les appartements. Inaugurée en 1972, elle est suivie la même année par le centre Jeanne Hachette, élément emblématique de la rénovation du centre-ville d’Ivry. Il mêle des logements, des commerces et des équipements collectifs au sein d’une même structure à plusieurs étages construite en béton. D’aspect pyramidal, il comprend de nombreuses voies de communication et offre une importante fluidité dans les déplacements horizontaux et verticaux.

Quelques années plus tard, l’opération Einstein, dont la construction a été entamée en 1979 et achevée en 1982, tire son originalité de l’intégration d’une école (l’école Einstein) et d’un centre de loisirs dans l’ensemble de logements qui les entoure (la cité du Parc). Ses deux architectes, Jean Renaudie et Nina Schuch, ont cherché à apporter une continuité entre l’école et le reste de la structure afin de favoriser les échanges entre la vie du quartier et l’établissement scolaire.


Bibliographie

  • Architectures du 20e siècle en Île-de-France, Union régionale des CAUE d’Île-de-France, Direction régionale des affaires culturelles d’Île-de-France, Ministère de la culture et de la communication, 2001.
  • Emmanuel Bellanger, Ivry banlieue rouge, capitale du communisme français XXe siècle, Créaphis éditions, 2017.

 

Poursuivre l'exploration…
Vignette

Cité de l'Insurrection

Inauguration : 1927.

Aucun commentaire


Le Cabinet de curiosités,
qu’est-ce que c’est ?

L’histoire
à la carte

Explorez le patrimoine ivryen grâce à la carte et à la frise chronologique interactives.

Les archives
s'exposent

Parcourez les expositions virtuelles et les publications des Archives municipales.

Trésors
d’archives

Retrouvez une sélection insolite de documents d'archives audiovisuels, iconographiques et écrits qui dessinent l'histoire d'Ivry.
Cabinet de curiosités
© Ville d’Ivry-sur-SeinePlan du siteCrédits