Le témoignage d'André Hartmann, résistant ivryen déporté en Allemagne en 1943.

André Hartmann.jpg

Le témoignage vidéo d'André Hartmann a été recueilli par le service Archives-Patrimoine et une documentariste. Les informations historiques précieuses qu'il contient combinées à la vision intime de l'expérience vécue par le témoin confèrent une valeur particulière à cette source de connaissances. Le témoignage est soumis aux risques de la perte de mémoire, de l'imprécision et se fait inévitablement l'écho de la perception très personnelle d'un évènement. Mais il présente en contre-partie une remarquable force d'incarnation de l'histoire.       

Militant aux Jeunesses communistes d'Ivry, André Hartmann est arrêté en 1940 pour distribution de tracts. Mineur, il est interné à la maison de correction de Lamothe-Beuvron puis à la prison militaire d'Orléans. En mai 1943, alors qu'il n'est âgé que de 18 ans, il est transféré au camp d'internement et de transit de Royallieu à Compiègne puis déporté au camp de concentration d'Oranienburg-Sachsenhausen dans la région de Berlin.

Dans ces deux extraits, il raconte son arrivée au camp de concentration et ses premières impressions, le recrutement dans les kommmandos de travail et la discipline de fer imposée par les gardiens SS. Retrouvez l’intégralité du témoignage d’André Hartmann sur le site de la ville d’Ivry.